La fonction sujet et la fonction verbe | Français-Rapide

👉 La fonction sujet et la fonction verbe

– Fiche de cours de grammaire française –

_

En français, la phrase de base est construite sur le modèle « sujet + verbe + complément ». Mais qu’est-ce qu’un sujet ? Comment interagit-il avec le verbe ? Et pourquoi parle-t-on de « fonction sujet » et de « fonction verbe » ?

Quelle est la différence entre la nature d’un mot et sa fonction ?

En grammaire, on parle de « nature » et de « fonction » des mots.

Qu’est-ce que la nature d’un mot ?

La nature d’un mot est tout simplement son identité de base. Elle ne change jamais. Parmi les natures de mots principales, on peut citer :

  • les dĂ©terminants (le, la, les, un…)
  • les noms (homme, femme, chat, chien…)
  • les pronoms (il, elle, nous…)
  • les adjectifs (grand, beau, fort…)
  • les verbes (manger, finir, prendre…)
  • les groupes nominaux (un beau chat, un homme fort, une belle femme…)
  • les adverbes (rapidement, lentement…)

Qu’est-ce que la fonction d’un mot ?

La fonction d’un mot est tout simplement le rôle que joue le mot dans la phrase. Un mot peut donc avoir une fonction différente selon sa place dans la phrase. Parmi les fonctions de mots principales, on peut citer :

  • sujet
  • verbe
  • complĂ©ment d’objet (direct ou indirect, c’est-Ă -dire COD ou COI)
  • complĂ©ment circonstanciel (de lieu, de temps, de cause)

Exemple :

Le chat mange la souris.

Dans cette phrase, « Le chat » est le sujet du verbe « mange ». « La souris » est le complément d’objet direct (COD) du verbe « mange ».

Exemple :

La souris voit le chat.

Dans cette phrase, « La souris » devient le sujet du verbe « voit » et « Le chat » devient le complément d’objet direct (COD) du verbe « voit ».

On voit donc que le même groupe nominal (« le chat », « la souris ») peut avoir une fonction différente selon la phrase.

Comment interagissent le sujet et le verbe ?

En français, un verbe doit obligatoirement avoir un sujet exprimé dans la phrase (exemple : L’enfant mange ses haricots), sauf à l’impératif (exemple : Mange tes haricots !).

La fonction verbe

La fonction verbe est tout simplement un verbe qui exprime une action (Ă  la voix active ou passive) ou un Ă©tat.

Exemples :

Il a Ă©crit un roman. (action Ă  la voix active)

Ce roman a été écrit par un auteur talentueux. (action à la voix passive)

Elle semble fatiguée. (état)

La fonction sujet

Différents mots peuvent avoir la fonction sujet.

Les pronoms personnels sujets

Les pronoms personnels sujets sont :

  • je
  • tu
  • il / elle / on
  • nous
  • vous
  • ils / elles

Exemples :

Je bois un café.

Nous mangeons des fraises.

Ils parlent français.

Les groupes nominaux

Un groupe nominal est composé par exemple d’un article défini ou indéfini, d’un nom et d’un adjectif.

Exemples :

La gentille voisine me donne souvent des Ĺ“ufs.

Un bon élève apprend ses leçons régulièrement.

Les chanteurs populaires vendent beaucoup de disques.

Les verbes à l’infinitif

Un verbe à l’infinitif peut également avoir la fonction sujet.

Exemples :

Lire est intéressant.

Voyager ouvre l’esprit.

Le verbe infinitif qui a la fonction de sujet peut aussi avoir un complément d’objet direct (COD) :

Boire du café réveille.

Les propositions subordonnées complétives

Une proposition subordonnée complétive est une proposition subordonnée qui donne des informations sur les circonstances.

Exemples :

Qu’il soit en retard ne me gêne pas.

Qu’il pleuve pendant mes vacances m’est égal.

Les propositions subordonnées relatives

Une proposition subordonnée relative est une proposition introduite par un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où, lequel).

Exemples :

Qui ne saute pas n’est pas français.

Qui dort dîne.

L’accord du verbe avec le sujet

Dans la majorité des cas, le sujet est ce qui détermine la forme du verbe. En effet, le verbe conjugué s’accorde en personne, en nombre et parfois en genre avec le sujet, notamment au passé composé conjugué avec l’auxiliaire « être ».

Exemple :

Au présent :

Il mange une pomme. (sujet « il » : troisième personne du singulier)

Nous mangeons une pomme. (sujet « nous » : première personne du pluriel)

Ils mangent une pomme. (sujet « ils » : troisième personne du pluriel)

Au passé composé :

Il est venu. (sujet « il » : masculin singulier)

Elle est venue. (sujet « elle » : féminin singulier)

Ils sont venus. (sujet « ils » : masculin pluriel)

Elles sont venues. (sujet « elles » : féminin pluriel)

NB : On peut citer le cas particulier du participe passé avec le verbe avoir qui s’accorde avec l’objet de complément direct (COD), et non avec le sujet, quand celui-ci est placé avant le verbe.

Exemple :

La pomme qu’il a mangée.

Ici, le participe passé « mangée » ne s’accorde pas avec le sujet « il » (masculin singulier) mais avec le COD « la pomme » (féminin singulier) placé avant le verbe.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *