La concordance des temps, c’est quoi ? Explication facile | Français-Rapide

👉 La concordance des temps, c’est quoi ?

_

Leçon de français en ligne avec de nombreux exemples et explications simples et faciles à comprendre.

Vous préférez imprimer cette leçon ?          Télécharger cette fiche de cours en PDF 


Lorsque le verbe d’une subordonnĂ©e circonstancielle de condition est au prĂ©sent de l’indicatif, le verbe de la principale est au futur simple de l’indicatif.

Lorsque le verbe d’une subordonnĂ©e circonstancielle de condition est Ă  l’imparfait de l’indicatif, le verbe de la principale est au prĂ©sent du conditionnel.

Il est parfois difficile de choisir le mode (indicatif ou subjonctif) du verbe de la subordonnée complétive ; cela dépend du verbe de la principale, de la forme de ce verbe ou de la conjonction de subordination.

Dans certaines subordonnĂ©e relatives, c’est le sens voulu par celui qui Ă©crit (ou qui parle) qui dĂ©termine l’emploi de l’indicatif ou du subjonctif.

Exemples :

  • Si la route est barrĂ©e (prĂ©sent de l’ind.), nous emprunterons la dĂ©viation. (futur simple)
  • Si la route Ă©tait barrĂ©e (imparfait), nous emprunterions la dĂ©viation. (prĂ©sent du conditionnel)
  • Il pense que les policiers interviendrons. → indicatif
  • Il doute que les policiers interviennent. → subjonctif
  • Je choisirai une tĂ©lĂ©vision qui tient dans mon salon. → indicatif
  • Cette tĂ©lĂ©vision existe et je la prendrai.

Ă€ l’indicatif, les temps composĂ©s de la subordonnĂ©e expriment une action antĂ©rieure (ou simultanĂ©e) Ă  celle du verbe de la principale.

  • Lorsque le bus est arrivĂ©, les voyageurs sont montĂ©s.

đź“Ś Dans une subordonnĂ©e circonstancielle de condition, le verbe n’est jamais au conditionnel.


► Leçons suivantes : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *